L’histoire du massage chinois : une thérapie ancestrale et ses bienfaits

14/01/2020
Posted in Actualités
14/01/2020 Niklas

La médecine traditionnelle chinoise et son chemin vers la santé

TuiNa 推拿, ou massothérapie chinoise, est l’une des quatre branches principales de la médecine traditionnelle chinoise. Bien que très ancienne, elle est relativement nouvelle pour la majorité. La thérapie par massage Tuina remonte à environ 3000 avant JC, ce qui en fait l’ancêtre de toutes les formes de massage et de travail corporel qui existent aujourd’hui, du Shiatsu, de la réflexologie, de la chiropratique à l’ostéopathie et au-delà. Le Shiatsu est d’ailleurs souvent comparé au massage chinois, car il utilise aussi les méridiens et les points d’acupuncture.

Le massage TuiNa est différente des autres formes de massage avec un accent particulier sur le facteur médical, comme le traitement de maladies spécifiques liées aux organes internes ou aux systèmes musculosquelettiques. Pour devenir un massothérapeute de Tuina, ce n’est pas une tâche facile. Il est de la plus haute importance de maîtriser la théorie et la pratique de la médecine chinoise, avec une connaissance approfondie de la médecine moderne, en particulier de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie.

L’histoire du massage traditionnel est longue, la découverte d’anciens os et de carapaces de tortue avec des inscriptions liées aux traitements chamaniques de médecine chinoise, décrivent clairement l’ancien usage spirituel de la médecine chinoise et du massage chinois au cours des siècles.

Les toutes premières techniques de massothérapie chinoise sont nées instinctivement afin de soulager la douleur et retrouver la clairvoyance mentale. Autrefois, la médecine et les croyances surnaturelles étaient inséparables, alors que les chamans étaient les premiers médecins.

Pendant la dynastie Zhou (700–481 avant JC), la médecine chinoise appelait le massage chinois « An Wu » 按 务 (massage à la ferme). À peu près à ces débuts, ce massage est devenu connu sous le nom d’AnMo 按摩. Les anciens ont découvert que An 按 (pressage) pouvait arrêter le saignement et Mo 摩 (frottement) soulagerait la douleur et réduirait les gonflements.

Le célèbre Docteur Bian Que 扁鹊 (401 av. JC à 301 av. JC), combinais massage chinois et acupuncture. Dans le célèbre livre médical Huang Di NeiJing 黄帝内经 (Médecine interne de l’empereur jaune) pendant la dynastie Qin (221–207 avant JC), la massothérapie était appelée MoShou 摸 手 (frottement des mains). Ce livre médical comprend des sections liées à la massothérapie, avec des descriptions de 12 techniques et de ses effets thérapeutiques.

Le Docteur Zhang Zhong Jing 张仲景 (142–220 ap. JC) a appliqué les principes d’utilisation de pommades à base de plantes en massothérapie pour augmenter les effets thérapeutiques. Ce processus s’appelait Gao Mo 搞 莫 (massage à la pommade). Hua Tuo 华佗, premier chirurgien enregistré en Chine, mentionne Gao Mo comme méthode pour expulser les facteurs pathogènes.

Pendant les dynasties Sui (589–618 ap. JC) et Tang (618–906 ap. JC), le département de massothérapie a été fondé au sein du Bureau des Médecins Impériaux et la pratique et l’enseignement de la massothérapie chinoise ont fleuri. Le massage et les enseignements cliniques et théoriques des étudiants ont été promus.

Nous avons considéré l’existence de massage TuiNa moderne à l’époque du Docteur Sun Si Miao 孙思邈 (590–682 ap. JC). La massothérapie chinoise a commencé à s’étendre à d’autres pays, d’abord au Japon, où en l’an 702, l’étude du massage est devenue obligatoire pour tous les étudiants en médecine. À l’époque, la Chine avait d’énormes influences culturelles sur le monde civilisé et a propagé la culture, la science et la médecine à d’autres pays, dont la Corée et le Vietnam, et via la grande Route de la Soie vers les terres arabes.

Pendant la dynastie Ming 明代 (1368-1644 ap. JC), le massage chinois prit le nom de Tui Na après deux des manipulations les plus courantes et en partie parce que le terme « An Mo » était devenu associé à la prostitution.

Pendant la dynastie Qing 清代 (1644–1912 ap. JC), le massage chinoise a continué à se développer, mais au début du 20e siècle, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) a commencé à souffrir considérablement. La médecine moderne promue par les forces coloniales a été promue en Chine et la médecine chinoise a presque disparu à un moment donné.

Entre 1912 et 1948, des médecins chinois formés au Japon sont retournés en Chine et ont recommandé l’abolition de la MTC. Une telle proposition a été rejetée à l’Assemblée Médicale Nationale de Shanghai le 17 mars 1929, c’est pourquoi cette journée est rappelée chaque année et célébrée comme la Journée des médecins chinois.

Mao Ze Dong jusqu’à la Longue Marche de 1934–1935 était contre la MTC, mais en raison de l’insuffisance des traitements médicaux, des médicaments, etc. En RP Chine depuis 1948, de nouvelles universités de MTC ont été fondées.

En 1956, le premier cours de formation officiel au massage Tuina a été ouvert à Shanghai et, en 1974, des départements de formation au massage chinois avaient été créés dans toute la Chine. En 1987, l’Association Nationale Chinoise de Tuina a été créée.

Le Tuina est un sujet très complexe développé en Chine, avec cinq écoles de médecine thérapeutiques de base :

1: L’école de méditation à un doigt (Yi zhi chan tui fa 一 指 禅 推 法) se spécialise dans la stimulation de groupes de points prescrits et de sections de méridiens. Il a pour fonction principale de traiter un large éventail de maladies et se spécialise dans le traitement des maux de tête, des étourdissements, de l’insomnie, de l’hypertension, des troubles menstruels, des problèmes digestifs et des douleurs au bas du dos ;

2: l’école de roulement (Gun fa 滚 法) L’école de roulement s’est développée dans les années 40 à partir de l’école de méditation à un doigt. Les techniques sont appliquées aux points, le long des méridiens et aux articulations. Cette école est spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux, de toutes les formes de paralysie, des maux de tête, des lésions articulaires, des maladies articulaires chroniques et des lésions des tissus mous telles que les entorses musculaires ;

3: L’école de pression ponctuelle (An fa 按 法) est la plus ancienne école qui remonte aux anciens chamans et à la massothérapie chinoise originale. Le « Huang Di Neijing » déclare que « la pression peut résoudre la stase sanguine, dissiper le qi et soulager la douleur, la pression produit de la chaleur et la chaleur peut soulager la douleur ». Il est efficace dans la régulation du Qi et du sang et soulage la douleur ;

4: L’école de la frappe (Ji dian fa 击 点 法) est étroitement liée aux arts martiaux chinois, elle est donc couramment utilisée par les praticiens des arts martiaux pour soigner les blessures. Il est efficace pour tonifier le Qi et expulser les agents pathogènes ;

5: L’école de la pratique interne (Nei Gong 内功) est faite afin de pratiquer et de cultiver le Qi intérieur. Il est connecté au Qi Gong, il est donc nécessaire que les praticiens développent la capacité de diriger le Qi le long des méridiens et à l’intérieur du corps entier du patient. Cette méthode de guérison profite aux patients pour éliminer les agents pathogènes et renforcer le système immunitaire.

Les études dans les universités de médecine traditionnelle chinoise en République Populaire de Chine repose en grande partie sur une combinaison des cinq écoles susmentionnées. La massothérapie chinoise suit l’évolution de l’humanité et évolue donc également en lien étroit avec l’environnement et les besoins de la société.

 

Quels sont les avantages du massage chinois ?

Le massage chinois, faisant partie de la médecine douce en occident, a de nombreux avantages et peut avec succès:

  • promouvoir et tonifier le flux de Qi et de sang;
  • expulser, éliminer, dissiper et débloquer les facteurs pathogènes;
  • réguler le Qi et le sang;
  • harmoniser le Yin et le Yang;
  • améliorer et réguler les fonctions des organes internes;
  • relâcher et assouplir les tendons;
  • lubrifier et faciliter le mouvement des articulations.

 

Quels sont les problèmes courants que le massage chinois peut traiter ?

  • douleurs de dos;
  • douleurs d’épaule ;
  • sciatique;
  • l’arthrite et les rhumatismes;
  • épaule bloquée;
  • inflammation du coude;
  • cou tordu ou tendu;
  • syndrome du canal carpien (souffrance du nerf médian au poignet par pression);
  • tension musculaire chronique et restriction articulaire;
  • douleur liée à d’anciens traumatismes et blessures;
  • entorses et foulures résultant de traumatismes / blessures sportives;
  • syndrome de l’intestin irritable;
  • constipation;
  • diarrhée;
  • douleur épigastrique;
  • douleur abdominale;
  • reflux d’acide;
  • éructations et flatulences;
  • douleur hypocondriaque;
  • maux de tête;
  • insomnies;
  • lourdeurs des membres;
  • tremblements ou tressautements musculaires;
  • douleurs aux genoux;
  • fatigue;
  • manque d’appétit.

 

À quoi le massage Tuina ressemble-t-il ?

Le massage chinois Tuina peut être très vigoureux et physique ou incroyablement subtile et lent. Cela dépend des exigences du traitement. On peut distinguer le style Yin et le style Yang.

Les traitements de la méthode Yin sont très doux et impliquent des étirements légers et des manipulations. La respiration et la visualisation prennent une part importante du traitement. Il convient aux maladies internes, au déséquilibre émotionnel et à la relaxation.

Les traitements de la méthode Yang impliquent une forte pression dynamique et des manipulations. Il est excellent pour traiter les plaintes musculosquelettiques.

 

Les capacités des pratiquants de massage Tuina thérapeutique

Pour que le praticien puisse appliquer les techniques de Tuina, il doit être capable de poser un diagnostic selon les principes de la MTC. Sans cela, le massage chinois n’a pas de contexte et ne peut être thérapeutiquement efficace. Ce serait comme enseigner à un étudiant en calligraphie à dessiner des caractères chinois sans signification.

Lorsque les techniques de Tuina sont appliquées, cela crée des vibrations particulières. Ces ondes et vibrations rythmiques peuvent affecter le Qi à tous les niveaux, se déplaçant à travers des points et le long des méridiens et des collatéraux jusqu’à l’endroit souhaité. L’intention et la capacité du praticien à travailler avec le Qi sont un puissant outil thérapeutique. Avec l’intention formée dans l’esprit du pratiquant, ils peuvent alors permettre une connexion avec le champ illimité d’informations de guérison disponibles dans l’univers. Ce Qi universel peut ensuite être utilisé et dirigé à travers les mains du pratiquant et dans des points, des méridiens, des organes, des os, etc.

Pour devenir un praticien TuiNa compétent et pour que les avantages de cette pratique soit bien apportés au patient, il faut un long investissement dans l’apprentissage et la pratique clinique. Le pratiquant de massage chinois doit avoir une connaissance approfondie de la théorie de la médecine chinoise et du système des méridiens et des points d’acupuncture. Il est nécessaire d’être bien formé au diagnostic et aux techniques de massothérapie pour réaliser un traitement.

Avec le temps, les pratiquants de cette massothérapie chinoise développent force physique, flexibilité, endurance et coordination. Le développement du Qi arrive avec le temps et avec la régularité de la pratique, afin de pouvoir appliquer les méthodes et diriger le Qi à travers les mains. Un point ou “chakra” (terme provenant du sanskrit), qui se développe et s’ouvre d’avantage grâce au massage, est le chakra des mains, le point Lao Gong en médecine chinoise, situé au centre de la main.

 

Que se passe-t-il pendant un traitement de massothérapie chinoise ?

Le premier traitement nécessite des consultations et il est nécessaire d’effectuer des diagnostics basés sur les principes de la MTC en tant que diagnostics de médecine moderne. Une fois les informations recueillies pour déterminer les causes probables de vos problèmes, le traitement le plus approprié vous sera alors administré.

Le massage chinois peut être réalisé en position assise, couchée face vers le bas ou face vers le haut. Nous ne devons pas manger au moins 1 heure avant le traitement. Le massage Tuina est réalisée à travers des vêtements ou directement sur la peau avec de l’huile de massage ou sans huile. On peut vous demander d’exposer le torse, le dos ou les jambes afin qu’une évaluation, si nécessaire, puisse être effectuée et parfois des thérapies auxiliaires puissent être appliquées sur la peau telles que des ventouses, du Gua Sha, de la Moxibustion ou l’application d’une formule à base de plantes externes. Des cataplasmes, compresses et pommades à base de plantes externes sont également utilisés pour améliorer les autres méthodes thérapeutiques.

Des douleurs après le massage peuvent parfois être ressentis dépendamment de votre condition avant le massage ou du praticien.

Pour un meilleur massage et pour en tirer un maximum de bénéfices il est essentiel de communiquer vos besoins au praticien et de lui faire confiance pour que le corps soit détendu et que les avantages du massage portent ses fruits jusqu’à la fin de la séance.

 

Sources : wsimag.com

Niklas

Suédois, d'origine de Stockholm et vivant à Paris depuis 2004. Je pratique les arts martiaux depuis 2009 et peu après j’ai appris le massage tuina thérapeutique. C'est la pratique intense et régulière des arts martiaux qui m'a permis de développer ma santé et mon énergie pour plus tard me spécialiser dans le domaine des soins énergétiques.