Qu’est-ce que le Shiatsu ? Comparaison avec acupression et massage chinois

05/06/2019
Posted in Techniques
05/06/2019 Niklas

Il y a toujours eu des débats et des comparaisons entre ces pratiques similaires, le massage tuina (peu connu en France), l’acupression (ou digitopuncture) et le Shiatsu. Les gens ne sont pas en mesure de faire la distinction entre les procédures de ces méthodes et finissent donc par les mélanger. Il est vrai qu’autant l’acupression et le Shiatsu consistent à appliquer une pression sur les points énergétiques du corps, mais elles présentent des différences subtiles qu’il ne faut pas ignorer.

 

Différences entre Acupression, massage Shiatsu et massage TuiNa

Les différences entre ces méthodes ne sont pas si simples et limitées. Pour vous faciliter la tâche de faire la distinction entre ces techniques, vous trouverez ci-dessous une liste de différences.

  • Ce que ces méthodes ont en commun c’est qu’ils reposent sur le cadre théorique de la médecine traditionnelle chinoise. Selon cette théorie tous les flux d’énergie (Qi) qui circulent en nous dont la condition et l’équilibre sont intrinsèquement liés à la santé (physique et émotionnelle) de l’individu. Bien que cette énergie soit présente dans chaque cellule du corps, elle circule dans des canaux communément appelés « méridiens ».

Si le flux de Qi est compromis d’une manière ou d’une autre le long du méridien, il sera affecté sur tout le méridien, ce qui entraînera un déséquilibre du système énergétique de la personne dans son ensemble. Cela provoquera alors des symptômes dont l’emplacement et la gravité dépendent de l’intensité et de la durée du déséquilibre. S’il persiste et s’intensifie davantage, il s’ensuit un déclin des fonctions des organes associés et de la santé générale de la personne affectée.

  • L’acupression est une technique issue du massage chinois (tuina). Elle consiste à appliquer une pression physique sur des points énergétiques le long des méridiens du corps à la main, au coude et/ou avec d’autres dispositifs. Qu’est-ce que le Shiatsu ? C’est une forme de travail corporel japonais qui utilise principalement la pression des doigts (la forme japonaise de l’acupression).
    En revanche le massage tuina n’utilise pas seulement la technique d’acupressure mais aussi de la poussée, rouler, séparer, pression circulaire ou massage circulaire, pression, frotter, friction, lissage, secouement, vibration, pincer-rouler, saisir, percussion, battement, rotation d’un membre, manipulation, étirement… en utilisant les coudes, les avants bras, les mains, les poings, les doigts et parfois les genoux.
  • En massage Shiatsu le patient est habillé lors de la séance et allongé sur un futon, en acupression le patient est aussi habillé mais peut être allongé sur une table de massage, en massage tuina le patient peut être déshabillé (dans ce cas de l’huile de massage est appliqué) ou habillé et allongé sur une table de massage.
  • Le premier point de différence entre les deux pratiques provient de la méthode de diagnostic, c’est-à-dire de la manière dont le problème est diagnostiqué selon les deux pratiques.

Le processus de diagnostic en acupression est similaire à celui en acupuncture, massage tuina ou phytothérapie chinoise. Le diagnostic se fait en regardant la langue du patient, le visage et en prenant le pouls au niveau des poignets. Dans le massage Shiatsu, un diagnostic appelé le « diagnostic du Hara » (l’un des principaux éléments du diagnostic qu’il a en commun avec les autres traitements japonais) est établi en observant les points situés dans l’abdomen du patient. Les thérapies basées au Japon insistent sur l’importance d’évaluer l’état de l’abdomen, ou Hara. Une palpation très douce est utilisée pour vérifier différentes zones associées aux méridiens. Parfois, d’autres parties du corps peuvent également être examinées pour déterminer l’emplacement exact du déséquilibre. Le diagnostic de Hara fournira au praticien des informations utiles sur l’état des méridiens et la santé de l’individu.

  • Au cours des nombreuses années d’acupression, les professionnels ont répertorié des centaines de points d’acupression. Ce sont des points qui sont utilisés dans cette technique pour restaurer le flux de Qi dans le corps. Bien que les mêmes points d’acupression puissent parfois être utilisés en Shiatsu, ils sont considérés comme une application plus large que l’acupression.
  • Pourquoi le Shiatsu peut-il être considéré comme une application plus large, cela tient à la méthodologie suivie, qui est un autre point de différenciation. En japonais Shiatsu signifie « pression des doigts »; le praticien utilise donc ses doigts pour appliquer une pression avec une importance particulière sur différentes parties du corps. Cette méthode est donc un massage en profondeur des points d’acupression.
  • Parmi les domaines dans lesquels le Shiatsu est largement utilisé figurent la gestion de la douleur, la gestion du sport et le travail en spa. D’autre part, l’acupressure est principalement utilisée dans les affections liées au stress, à l’auto-guérison et au renforcement du système immunitaire. Néanmoins, les deux méthodes peuvent traiter les mêmes affections, car ils sont tous les deux basés sur la théorie de la médecine chinoise.
  • La théorie principale de l’acupression est qu’une variante du système appelé « acupression à deux points » vise à contourner un blocage du flux énergétique en utilisant un point d’acupuncture de manière à créer un lien avec l’un des méridiens collatéraux, puis en utilisant un point d’acupuncture supplémentaire afin de réduire ou de stimuler le flux autour de la zone d’obstruction. D’autre part, le Shiatsu a évolué depuis Amma, une modalité de massage japonaise mise au point en 1320 et initialement utilisée comme méthode de guérison pour les personnes aveugles.

 

Massage chinois, Acupression, Shiatsu bienfaits

L’énergie n’est pas la seule préoccupation en Shiatsu, en acupression et en massage chinois. La structure et l’énergie sont intimement liées, c’est à dire qu’une faiblesse à long terme dans un méridien rendra cette zone (par exemple la cheville ou le mal de dos) plus sujette aux blessures. Inversement, une blessure ou un désalignement structurel aura une incidence sur le flux d’énergie dans les méridiens.

Bien que les maux de tête récurrents, par exemple, soient souvent associés à des déséquilibres, on peut souvent constater des contractures dans les muscles du cou et des épaules qui limitent le flux sanguin vers le cerveau. Le bassin peut être incliné dans une direction ou une autre, provoquant une inclinaison compensatoire des épaules et de la tête. Le déséquilibre pelvien peut être exacerbé par des tensions abdominales dues à une constipation chronique par exemple …

Ceci est, à mon sens, l’un des principaux atouts de ces techniques. Là où de nombreuses thérapies traiteront les déséquilibres énergétiques ou structurels, le praticien de ces méthodes prendra en compte et traitera le problème dans son ensemble.

Niklas

Suédois, d'origine de Stockholm et vivant à Paris depuis 2004. Je pratique les arts martiaux depuis 2009 et peu après j’ai appris le massage tuina thérapeutique. C'est la pratique intense et régulière des arts martiaux qui m'a permis de développer ma santé et mon énergie pour plus tard me spécialiser dans le domaine des soins énergétiques.